LE NOM

nombreLorsque l’on peint un tableau, les couleurs peuvent sembler trop vives et intenses. Si ces tableaux sont neufs, ils vont se trouver à côté d’autres tableaux dont les couleurs se seront estompées avec le temps, et le contraste sera plus grand.C’est pour cela que tout au long de l’Histoire, pour harmoniser et nuancer ces couleurs vives, beaucoup de peintres terminaient leurs tableaux par un vernis coloré qu’ils appliquaient en guise de voile.

Ces vernis obscurs, faits généralement d’huiles et de colles mélangées à du cirage ou du pigment noir de fumée, c’est ce que certains auteurs anciens de traités appellent “ALTRAMENTUM”( ou ATRAMENTO ).

Grâce à certains de ces traités, nous savons, par exemple, que le peintre Apeles, au 3ème siècle  av.J.C utilisait ces finitions pour harmoniser les couleurs de ses peintures.